Home > La Gente dice..., General > Nuancier. ¿qué opinas?

Nuancier. ¿qué opinas?


Pierre David, el creador de esta extaraordinaria exposición fotografió a 40 modelos (entre estudiantes y empleados), y a través del estudio del color de la piel fabricó un “nuancier” (catálogo de color que se utiliza en pinturas de obras), y luego fabricaron las pinturas para decoración con esos mismos tonos.

Desde un punto de vista antropológico ¿qué opinas?

Nuancier

Réalisé pour l’exposition Nuancier au Museu de Arte Moderna, Salvador da Bahia, Brésil

Pour le projet Nuancier, les peaux de quarante modèles ont été photographiées et réunies dans un classique nuancier de couleurs. Un fabricant de peinture a déterminé industriellement les formules chimiques de chaque couleur de peaux. Nuancier est conçu comme un outil d’art décoratif au service des peintres en bâtiments. Pour que l’oeuvre soit vraiment “in situ”, je voulais que les modèles soient des familiers du Musée d’Art Moderne. Nous avons rassemblé autour de ce projet les employés du musée et des étudiants de l’école des beaux-arts de Salvador. Photographiées, leurs peaux constituent la base de ce nuancier. Ramener l’intérêt porté à un individu à sa seule couleur pose d’une façon immédiate la question du racisme. “J’aime ou je n’aime pas votre couleur”, cette question est-elle anodine? Et comment les histoires, celle de l’esclavagisme au Brésil et de la colonisation en France ont-elles répondu à cette question?
L’oeuvre se compose de nuanciers de couleurs de peaux, de quarante pots de peinture contenant la couleur des modèles et des murs des salles d’expositions, peints avec la couleur d’un des modèles. À l’issue de l’exposition, la pièce Nuancier est entrée dans la collection du Musée d’Art Moderne de Salvador de Bahia.

peintures réalisées par Sikkens / Akzo Nobel Coatings
photographie Thierry Chassepoux
conception graphique Superscript2
coloriste L’Atelier Couleur
administration Véronique Liot
collaboration artistique Joël Riff
traduction Dilamar P. Jahn


Categories: La Gente dice..., General Tags:

3 February 2010